Financement participatif !

fr | Faites vos dons directement ici !
en | Donate here!
de | Spenden hier!

fr | La barkasse, c’était un bateau de travail portuaire construit à Hambourg dans les années 60.
Aujourd’hui, Barkasse c’est le nom d’une coque en acier que nous voulons remettre à flot !

> avec  5 000 €, nous ferons le carénage,
> avec 15 000 €, nous ferons le carénage & installerons un moteur diesel
> avec 45 000 €, nous ferons le carénage & installerons un moteur électrique
Quel qu’en soit le montant, vos dons nous permettrons de nous jeter à l’eau.

en | Barkasse? It used to be a harbor working boat, built in Hamburg during the sixties.
Today, Barkasse is the name of a steel hull that wants to be afloat again!

> with  5.000 euros, we can make the ecological hull treatment
> with 15.000 euros, we can make the ecological hull treatment & install a used diesel motor
> with 45.000 euros, we can make the ecological hull treatment & install a new electric motor!
Whatever the amount is, your donation will help us to take the plunge!

de | Die Barkasse? Vormals ein Boot für Hafenarbeit, in den 60ern in Hamburg gebaut.
Heute steht der Name Barkasse für einen Stahlrumpf, den wir wieder seetüchtig machen wollen!

> mit 5.000 Euro können wir den Rumpf umweltfreundlich behandeln
> mit 15.000 Euro können wir den Rumpf umweltfreundlich behandeln & einen gebrauchten Dieselmotor einbauen
> mit 45.000 Euro können wir den Rumpf umweltfreundlich behandeln & einen neuen Elektromotor einbauen!
Welchen Beitrag auch immer Ihr leisten möchtet, dank Eurer Spende werden wir es wagen!

fr | Du Danube à la Volga, en passant par le Canal du Midi, la Mer Noire et le Rhin, l’Elbe, la Maas et la Dnjepr, la Save ou le Po, Barkasse est destinée à sillonner l’incroyable réseau des voies navigables d’Europe.
Pour mettre en pratique la liberté de mouvement, d’habitation, et la libre circulation des personnes qu’elle défend, pour revendiquer l’importance du libre accès aux voies d’eau et aux rives, leur continuité comme bien commun, Barkasse veut se mettre en mouvement !
Que l’on observe le passage des bateaux depuis la rive ou depuis le pont, il n’y a pas que des produits pétroliers, engrais et produits chimiques qui transitent : ces mêmes voies d’eau sont des lieux de vie, fragiles, synonymes de liberté et d’autonomie.
L’eau est un milieu souvent malmené, non seulement par des pratiques terrestres mais aussi par les pratiques nautiques elle-mêmes. À bord de Barkasse, nous voulons expérimenter et faire connaître des modes de déplacements, des façons d’habiter et des pratiques écologiques.
Cette attention au milieu de l’eau commence dès le début du chantier de carénage, jusqu’au développement des systèmes de vie et d’activité à bord en passant par le mode de propulsion.
Barkasse défend la mobilité de l’art et le mouvement comme art de vivre, à cette fin, elle embarque un atelier de construction autonome en énergie et une cellule de recherche et création.

en | From the Danube to the Canal du Midi, from the Black Sea and the Rhine, from the Elbe and the Maas to the Dnieper River, the Sava or the Po, Barkasse will navigate to and fro the incredible network of Europe’s waterways.
Barkasse will set out to practice people’s freedom of movement, travel and dwelling, to defend free access to waterways and river banks and to guarantee their continuity as common good.
Waterways are fragile habitats, at the same time synonymous with freedom and autonomy. Water is an environment mistreated as much by onshore activities as by nautical practices themselves.
Aboard the Barkasse, we want to experiment with and promote ecological modes of transport and living.
Special attention to the liquid environment starts with careening; it concerns propulsion systems as well as the development of new living arrangements and activities on board.
Barkasse will float for the mobility of art, and for movement as an art of living. For this purpose, Barkasse will also host an energetically autonomous workshop, as well as a unit for research and creation.

de | Von der Donau bis zur Wolga, über den Canal du Midi, das Schwarze Meer und den Rhein, die Elbe, die Maas und den Dnepr, die Save oder den Po, soll die Barkasse Europas gewaltiges Netzwerk an Wasserwegen durchschiffen.
Um die Bewegungs- und Wohnfreiheit praktisch umzusetzen, für den freien Personenverkehr einzutreten, um die Wichtigkeit des freien Zugangs zu den Wasserwegen und Uferzonen als öffentliches Gut geltend zu machen, soll die Barkasse sich in Bewegung setzen!
Ob man die Schiffe nun vom Ufer oder von der Brücke aus beobachtet, es ziehen nicht nur Erdölerzeugnisse, Düngemittel und Chemieprodukte vorbei: Dieselben Wasserstraßen sind auch belebte, empfindliche Orte der Freiheit und Unabhängigkeit.
Wasser ist ein Milieu, das oft schlecht behandelt wird. Die Ursachen hierfür sind nicht nur an Land zu suchen, sondern auch in der Schifffahrt selbst. An Bord der Barkasse wollen wir neue ökologische Fortbewegungsarten, Wohnformen und Praktiken austesten und bekannt machen.
Dieser achtsame Umgang mit dem Wasser beginnt gleich bei der Reinigung des Schiffsrumpfes und setzt sich über die Antriebsart bis hin zur Entwicklung neuer Lebensweisen und Beschäftigungen an Bord fort.
Die Barkasse steht für die Mobilität der Kunst und für Bewegung als Lebenskunst, weshalb sie auch eine energieautarke Werkstatt sowie eine Forschungs- und Kreativitätsabteilung mit auf die Reise nimmt.

fr | En 2015 nous avons réalisé la première phase de chantier. En 2017, nous avons organisé un chantier collectif en vue de sa remise à flot. Cet été,  en juin et juillet,  nous organisons la résidence nomade  Sculpture Navale pour commencer le processus expérimental de travail de l’acier! Retrouvez-nous dès le 9 juillet au chantier naval Draaisma à Franeker (Pays-Bas)!
Pour continuer le processus de mise à l’eau de Barkasse,

NOUS FAISONS APPEL À VOS DONS !
rendez-vous sur la page HelloAsso

en | In 2015, we successfully completed the first working phase of renovation.  In 2017, we organized a collective renovation workshop in order to be afloat again soon . This Summer we organize from June to July  the nomadic residency  Sculpture Navale, in order to beginn with the experimental and artistic process on steel! You can meet us from the 9th of July there, at the Shipyard Draaisma in Franeker (NL)!
To get the Barkasse back to water,

WE ASK FOR DONATION!
visit the crowdfundingpage HelloAsso

de | 2015 haben wir die erste Arbeitsphase auf der Werft erfolgreich abgeschlossen.  Um sie auf Vordermann zu bringen, haben wir im Sommer 2017 im Kollektiv auf der Renovierung des Rumpfs gearbeitet. Diesen Sommer, von Juni bis Juli, organisieren wir die nomadische Kunstresidenz Sculpture Navale, um den künstlerischer und experimenteller Prozess mit Stahl zu anfangen! Kommt gern uns  ab den 9.Juli in Franeker (NL) auf dem Draaisma Werft besuchen!
Damit die Barkasse rasch wieder seetüchtig wird,

BITTEN WIR UM EURE SPENDEN!
Auf der Seite HelloAsso

fr | Afin de mettre Barkasse à l’eau, il lui faut un nouveau moteur, une nouvelle couleur, un pont et une barre à roue.
en | To put Barkasse back to the water, it needs a new ecological engine, an new ecological color, a deck and a new wheel.
de | Um die Barkasse wieder flottzumachen, die braucht noch einen neuen ökologischen Motor, eine neue Farbe, ein Deck und ein neue Steuerrad.

Un moteur pour mettre les voiles

Avec ses formes frégatées qui lui assurent une grande stabilité, avec son étrave franche et convexe qui lui assure une grande maniabilité,  et avec son large pont arrière et sa cabine de pilotage à la proue qui offrent un espace de travail et de pilotage aisés, Barkasse est conçue comme un outil de travail solide et manœuvrable.  Elle navigue aussi bien sur les eaux intérieures (canaux et rivières) que le long des côtes. Le moteur diesel d’origine a rendu l’âme. Après avoir fait une recherche comparative des différents modes de propulsion écologiques (du hallage par traction animale, à la pile à hydrogène !) nous penchons pour deux types de motorisation possibles :
– la motorisation électrique
– le moteur diesel

La motorisation électrique est la plus onéreuse (35 000 euros d’investissement) mais présage une flexibilité d’utilisation, un confort de pilotage (efficace et silencieux) et une propreté d’usage, ainsi qu’une autonomie sans commune mesure. Elle se base sur la production d’énergies renouvelables à bord, qui seront améliorables au fur et à mesure des investissements possibles.

Le moteur diesel est économique (10 000 euros d’investissement) et se base sur l’utilisation d’un moteur diesel d’occasion passé en double carburation à l’huile végétale (afin de diminuer notre dépendance aux ressources fossiles).

Une nouvelle couleur pour protéger l’acier de la corrosion

L’état et l’épaisseur de la coque de Barkasse a été expertisée, puis grattée, bichonnée, protégée afin de stopper la corrosion (première phase de chantier en 2015).

La prochaine étape est de la décaper puis d’appliquer un traitement de coque écologique : le Metagrip est une peinture inorganique non polluante et non toxique (caractéristiques rares dans le paysage des traitements de coque dont la toxicité est généralement la garantie de la durabilité du traitement !)
L’intérieur de la coque sera de nouveau traité à l’huile de lin.
Les œuvres mortes (les parties de la coque non immergées) seront protégées à l’Owatröl, un antirouille à base d’huile.

L’ensemble des travaux de carénage représente un budget de 5 000 euros.

Un nouveau pont pour monter à bord

Il n’existe à l’heure actuelle que l’acier : la coque, la structure de la coque, la cabine et la structure du pont. Pour déambuler à bord de Barkasse, il nous faut donc lui reconstruire un pont. Nous le réaliserons en bois, si possible avec des matériaux de réemploi.

Une barre à roue pour naviguer vers de nouveaux horizons

Une fois que nous aurons motorisé la Barkasse, il nous faudra un certain nombre d’équipements. À commencer par une barre à roue, des feux de navigations, des équipements de sécurité. Mais aussi une cuisine, des réservoirs d’eau, des systèmes de stockage et de traitement des eaux sales, des toilettes sèches, etc.

Tout en mettant en œuvre toute notre ingéniosité et notre énergie physique pour diminuer les coûts, le chantier de remise à flot de Barkasse nécessite un certain nombre d’investissements incompressibles.

Avec votre soutien, nous souhaitons redonner vie à cette coque magnifique.
Si nous réussissons le tour de force que constitue ce chantier ambitieux, nous aurons le plaisir de vous donner rendez-vous dès le printemps prochain à bord, sur l’un des fleuves, l’une des rivières ou l’un des canaux d’Europe.

Mais pour l’heure, il nous faut constituer le trésor Barkasse !

Ahoï !

 

***

Le projet Barkasse est porté par l’association mit ; la campagne de financement participatif est propulsée par HelloAsso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *